• L'autogestion des évaluations... L'autonomie

    Après le premier trimestre le bilan est mitigé...

    Les points positifs:

    • Les élèves sont moins stressés. Lors de la venue d'une stagiaire dans ma classe, c'est ce qu'ils lui  ont répondu quand elle leur a demandé ce qu'ils pensaient des évaluations auto gérées. Ils savent qu'ils peuvent les refaire, les mettre en suspens pour retravailler un point précis, la refaire si cela n'a pas été réussi... Ils se sentent plus détendus... Parfois même peut-être un peu trop.

    • Ils ont, pour certains, gagnés en autonomie. Cela les a obligé à vérifier ce qu'ils avait déjà fait, à le mémoriser, à gérer leur travail (un temps pour l'apprentissage et un pour l'évaluation).

    • L'implication... Certains élèves se précipitaient dès qu'une nouvelle évaluation était proposée afin de pouvoir la faire le plus rapidement possible. Ils voulaient être les premiers à la faire et à réussir l'évaluation. Ils étaient fiers d'être à jour.

    • J'ai eu quelques élèves qui ont refait certaines évaluations.

    • Les copies arrivent par petits paquets, un chaque jour... Ce n'est pas un paquet d'une seule évaluation qui occasionne du stress pour le correcteur... "Oh la la mais que vont-ils encore m'avoir inventé?", "Je ne veux pas voir la copie de machin"... Là c'est la surprise à chaque feuille...

    • Quelle joie, le lendemain, de pouvoir faire un petit retour sur la copie de Truc, en aparté,  pour le féliciter ou lui dire de revoir  la notion. Je fais alors de la personnalisation...

    • L'autonomie est développée par la recherche des évaluations à faire dans le trieur. J'avais choisi de différencier Maths et Français par les couleurs de dossier. Ces couleurs correspondent à celles de mes ateliers de travail personnalisé (vert pour les Maths et rouge pour le Français). Ensuite j'avais mis des numéros en Maths et des lettres en Français pour chaque évaluation. Bon, d'accord certains ont eu du mal à s'y mettre...

     

    Les points négatifs:

     

    • Le faible nombre d'élèves qui retentaient les évaluations par rapport aux nombre de résultats faibles... Et oui mes élèves comme beaucoup n'apprennent pas leurs leçons-cartes mentales et du coup font des erreurs liées à des difficultés de vocabulaire.
    • Des élèves complètement perdus qui commencent plusieurs évaluations et ne les terminent pas.

    • Des élèves qui malgré l'affichage refond la même évaluation.

    • Des élèves qui cherchent à faire la même évaluation en même temps que leur copain (manque de maturité ou besoin de se servir de la capacité d'autogestion de son camarade???).

    • Un tiers de la classe  n'a pas rendu toutes les évaluations malgré mes relances. Ils ont gardé leurs évaluations entamées où, persuadés qu'ils les avaient faites ne les ont pas données (ou faites???)

    • Certains élèves ont attendu la dernière limite pour faire les évaluations et se sont retrouvés avec beaucoup d'évaluations à faire en peu de temps.

    • La gestion des notes pour moi était difficile car je devais corriger toutes les évaluations au jour le jour et dans les deux dernières semaines, j'avais l'impression de passer mon temps à ça. Ce qui est aussi plus lent c'est que l'on passe d'une évaluation de grammaire à une autre de calcul ce qui m'obligeais à m'adapter toutes les 1, 2, 3 copies parfois.

    • Un trieur pas toujours très bien rangé, des évaluations vierges qui disparaissent, un attroupement durant les deux dernières semaines, des élèves me demandant s'ils avaient fait ou non cette évaluation (et ce malgré la tableau récapitulatif mis au tableau au dessus de la boîte)... 

     

    Pour le prochain trimestre...

    Afin de répondre à ses difficultés, pour le prochain trimestre je donnerai une date butoir à mes élèves. Je leur laisserai deux semaines pour chaque évaluation. Après, les évaluations se prendrons sur d'autres temps et qu'ils perdrons un point dans la clé du travail par jour de retard (Cf: les clés du comportement).

    Malgré les points négatifs du trieur, je compte le garder comme mode de distribution des évaluations. Le côté bien fait pour l'autonomie l'emporte... Par contre je donnerai à faire le rangement des évaluations à un élève chaque fin de séance. Je m'arrangerai pour être présente lorsque ce sera le tour des élèves les moins organisés.

    Je mettrai les codes du trieur sur une feuille au tableau et leur correspondance ainsi que le tableau récapitulatif.

    Mettre le code de l'évaluation sur l'évaluation même pour en faciliter le rangement et la retrouver dans le tableau récapitulatif de la classe.

    Écourter les évaluations. Certaines étaient trop longues donc rebutaient certains élèves qui à la fin ne devaient faire que celles-ci. Je vais diviser mes évaluations comme celle sur les longueurs: Une sera sur les mesures et les tracés et l'autre sur les conversion et les calculs. Au lieu d'avoir une feuille recto-verso j'aurai deux feuilles.

    Je leur ferai compléter un tableau avec les évaluations en notant le titre de l'évaluation, la date de début et la date butoir et une appréciation du type: R pour "à refaire" (après entrainement) / X pour "réussi". La première fiche que leur avait donnée était trop contraignante et ne correspondait pas à ce que j'avais proposé comme évaluations. En effet, j'avais conçu cette feuille avant les évaluations diagnostiques et ne pensais pas devoir autant ralentir le rythme.

    Voici la fiche pour la période 3 avec notées les 4 premières évaluations.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :